Adieu Paris, j’ai choisi le retour en Martinique !” Après une première tentative manquée en 2008, Jean-Pierre retente l’expérience en 2015. Cet entrepreneur a créé, deux structures : Connivence, une agence de communication et Conniworking, un espace collaboratif d’entreprise. Son ambition : mettre en lumière le potentiel d’entrepreneurs antillais. Expérience d’un retour au pays.

banniere-bons-plans-Caraibexpat

Quel a été ton parcours et qu’est-ce-qui t’a motivé à tenter le retour en Martinique ?

Diplômé de l’ESSEC en communication publicitaire et marketing opérationnel, fort de 21 ans d’expérience dans l’univers de la stratégie publicitaire, du marketing, et de la communication ici et ailleurs, j’ai eu envie de revenir au pays pour de nouveaux challenges.

retour en martinique_jean_pierre_riga_conniworking_caraibexpat_FB
© Connivence / Conniworking

Quelle est ton activité professionnelle aujourd’hui ?

De retour en Martinique en tant que consultant en communication (auto-entrepreneur), j’ai exercé quelques mois au sein d’agences locales. Mais les longues années passées à travailler à mon compte m’ont donné des envies de liberté. Je n’ai pas eu envie de m’attacher à une entreprise mais de voler de mes propres ailes. C’est tout naturellement que l’idée m’est venue en tant que consultant en communication de migrer mon statut d’auto-entrepreneur vers celui de SASU. D’où la création de l’agence conseil en communication CONNIVENCE.

D’où t’es venue l’idée de créer Conniworking ?

Connivence avait besoin d’un bureau pour y domicilier l’activité de conseil. Mais j’ai aussi longtemps imaginé que le travail collaboratif était un moyen de performer pour nos sociétés actuelles. Ayant depuis des années en mémoire l’idée d’un concept collaboratif, étant dans l’état d’esprit de recherche de local, voulant montrer et démontrer qu’ensemble nous sommes plus forts, l’idée m’est venue de parcourir ma région espérant trouver “THE LIEU” me permettant d’asseoir mon agence, de mettre en place mon concept collaboratif, d’innover… bref de faire émerger une nouvelle idéologie entrepreneuriale. J’ai longtemps imaginé que collaborer pour les entreprises était un enjeu majeur face à la concurrence grandissante. Proposer donc aux entreprises de mutualiser de façon différente est « le plus » que je voudrais mettre au service des entreprises de ma région car nous évoluons dans une société complexe, régie par l’urgence où tout s’accélère, se décrypte et s’interchange. Cette réalité, nous l’avons bien comprise. Pour s’inscrire dans la durée, pour progresser, pour réussir, nous (entreprises) avons besoin de “collaboration de connivence” efficace. Constats effectués, l’espace Conniworking voyait le jour.

retour en martinique_jean_pierre_riga_conniworking_caraibexpat_2
© Connivence / Conniworking

Conniworking comment ça marche exactement ?

L’espace Conniworking (contraction de “Connivence” et “Coworking”) a vu le jour en septembre 2016. 9 mois pendant lesquels nous avons restauré une villa de 160 m² que nous avons transformé en espace collaboratif. Cet espace est ma définition du “travailler ensemble” : collaboration, flexibilité, émulation, positivité, convivialité, entraide, partage, innovation, “jus de crâne”. L’espace Conniworking veut répondre aux normes de son secteur en obtenant auprès de la Préfecture de la Martinique un “agrément de domiciliataire”. L’espace propose : une salle de réunion équipée en NTIC pouvant accueillir de 16 à 50 personnes suivant les dispositions souhaitées. Une réunion, une formation, un séminaire, une présentation de produit, de l’e-learning…tout a été pensé pour répondre aux moindres besoins des utilisateurs. 6 bureaux allant de 10 à 20 m². Quelques entreprises nous ont déjà rejoints. Elles y ont domicilié leur siège social et occupent à temps complet des bureaux leur permettant d’exercer confortablement dans un cadre professionnel agréable, convivial, pluridisciplinaire, environné d’entreprises dynamiques favorisant l’échange, l’expérience, l’entraide, le partage d’avis ou la collaboration…. Et de bénéficier de l’ensemble de nos services : reprographie, secrétariat, espace cafétéria, ménage, workshops.3 bureaux de passage qui sont des espaces ouverts à la location pour avoir des rendez-vous en toute liberté. Ces bureaux sont meublés et équipés d’un accès fibre optique ou filaire. Ces bureaux se louent en fonction des besoins de nos clients : à l’heure, à la demi-journée, à la journée…. Dans un cadre convivial et professionnel vous pourrez accueillir vos visiteurs, organiser vos séances de recrutements, vos entretiens…un espace de coworking ou open space permettant de travailler de façon différente en alliant travail partagé mais aussi réseau de travailleurs, porteurs de projets… encourageant l’échange et l’ouverture. D’autres services complètent les prestations proposés par l’Espace Conniworking : cafeteria, service de reprographie, workshops, relais colis, coursier, parking, espace détente, service d’achat groupé, petit déjeuner….Nous sommes dans un état d’esprit de partage et de convivialité.

A ton retour en Martinique, comment s’est passé ta réadaptation ?

A ma première tentative en 2008, la réadaptation était difficile, car tout évolue pendant ton absence : les amis, la famille, la société….je n’étais pas forcément prêt. En 2015, dans le cadre de mes missions de consultants, pour le compte d’une artiste photographe ultramarine invitée à l’exposition « Quand l’art se fait femme », j’ai organisé son exposition à l’hôtel de Région à l’époque (aujourd’hui CTM). Dans le cadre de cette mission, j’ai passé un mois en Martinique, mon ressenti était différent : l’appel du retour aux sources était désormais bien présent, mon pays me manquait. Il m’a fallu un mois pour boucler mes valises et revenir en Martinique. Depuis mon retour, j’ai travaillé d’arrache-pied pour faire naître l’Espace Conniworking. Je me suis réintégré totalement dans la vie économique de ma région. L’espace Conniworking compte aujourd’hui deux salariés et comme tout se passera bien pour les prochains mois d’autres perspectives d’embauche. La Martinique est une île extraordinaire, et c’est avec un regard différent que j’apprécie désormais ce merveilleux endroit. Il y a effectivement des difficultés comme partout ailleurs mais il faut se battre avec acharnement pour défendre son projet. Lorsque l’on y croit, lorsque l’on performe dans la présentation, avec un argumentaire de poids, les choses avancent. Pour cela il faut d’abord être convaincu que le projet que l’on porte est un projet nécessaire et important. Je crois en l’espace Conniworking, et je crois en un avenir meilleur. C’est ensemble que nous serons plus forts.

Où t’imagines-tu dans l’avenir ? Toujours en Martinique ou peut-être ailleurs ?

Je ne repartirai que pour le plaisir de voyager car j’ai la bougeotte ! J’ai beaucoup de projets pour l’espace Conniworking mais aussi pour mon pays. Je souhaite notamment développer des formules de bureau de passage pour les personnes qui travaillent sur plusieurs zones en Martinique mais pourquoi pas ailleurs. J’aimerais aussi faire de l’espace un lieu d’exposition pour lancer de jeunes artistes. Pour résumer, j’ai envie de communiquer sur les potentialités des Antillais et d’exploiter nos talents. Enfin, je souhaite m’entourer de « collaborateurs ressources » capables de faire fonctionner la structure en mon absence.

As-tu un conseil pour ceux qui pensent aussi à un retour en Martinique ?

Si vous écoutez une station de radio et que la musique diffusée ne vous convient pas, vous avez la possibilité de changer de fréquence. Notre vie peut aussi s’organiser de la même façon… Si quelque chose ne vous convient pas, il ne suffit pas de dire que ça ne va pas, il faut faire en sorte que cela change… Autrement dit nous sommes et restons les maîtres de nos destins. Si vous êtes convaincus que vous avez un projet intéressant et que vous y croyez alors foncez. Ecrivez-le, pensez-le et foncez en vous entourant des bonnes personnes ressources en acceptant de se remettre en question. Car je crois que la recette pour créer, c’est avant tout une bonne dose d’audace, une pincée de folie, une cuillère à café de “je sais ce que je veux, je vais y arriver”, une grande cuillère à soupe de volonté et quelques gouttes de courage. Le tout à feux doux pendant la mise en place du concept et le tour est joué. Les travaux de mise en place de l’espace sont quasi terminés, c’est maintenant que le travail commence donc vous voyez il faut cette dose de courage avant, maintenant et pour le futur.

Plus d’infos sur Conniworking : site web, facebook,

Reporter Caraibexpat : Marilène de Guadeloupe, blogueuse des Petits Maux de Coco et Aujourd’hui j’ai découvert.
Crédits photos : Connivence / Conniworking.

Dans cet article

Ajouter un commentaire